34 impasse Cazan, 84330 Caromb
+33 6 65 12 70 80

29 avenue du 11 novembre, 84150 Jonquières

Pierre Renard
Psychanalyste proche Carpentras
 
34 impasse Cazan, 84330 Caromb

29 avenue du 11 novembre, 84150 Jonquières

 
+33 6 65 12 70 80

Psychanalyse à Caromb (proche Carpentras) et à Jonquières - proche Orange

La psychanalyse et la séance de psychanalyse

Petit récapitulatif, l'écologie du sujet

L'écologie ou économie psychique

Le respect de l’écologie ou économie psychique, c’est le respect, d’abord, de la demande intérieure que manifeste « l’état de crise » (Erickson, Rossi) dit-on en hypnose, de la "Demande inconsciente" (Lacan) dit-on en psychanalyse.

Ce respect de l'écologie, c'est donc le respect du symptôme physique ou psychique en tant qu'il est une interface entre l'inconscient et le réel ; interface qui permet la double adaptation à soi et au réel.

Ensuite et ainsi, le respect de l'écologie, c'est celui de l’aménagement intérieur de votre maison ; enfin, de ses chemins d’accès.

« L’écologie » : le double rapport à soi et au monde, ou à l’autre, c’est aussi, un arbre : tous les arbres sont différents, n’ont pas le même biotope (racines, implantation, sol, histoire) et la même vitesse de croissance.

Le choix de la thérapie (psychanalyse, psychothérapie, ou hypnose) est déterminé en première instance par le soulagement de la souffrance physique ou psychique.

Ce choix de la thérapie s'effectue, nous l'avons dit, dans le respect du symptôme qui a une fonction d'interface ou "formation de compromis" (Freud) dans votre « écologie » globale ; et aussi, la fonction d'amener au jour du réel un matériel inconscient et ancien dont ... l'inconscient ... demande à être nettoyé !

L'E.M.D.R+ mobilisant les fonctions somato-affectives pourra le cas échéant et après un premier diagnostic effectuer un premier nettoyage ou alterner avec des séances de psychanalyse ou de psychothérapie classique, lorsque le symptôme est envahissant : état post-traumatique, d'hyperactivité, d'insomnie, sidération mentale, angoisse majeure, etc.

 

Nonobstant, après avoir « réaménagé les meubles », ou pris soin de « l’arbre » : du symptôme ; se dévoile en deuxième instance une autre voie pour choisir sa thérapie : celle qui réaménage les voies d’accès à l'écologie globale, comme autant de clairières ou de rapports aux autres arbres de votre forêt.

Ce choix peut faire l'objet d'une décision d'emblée qui sera mue par "un savoir sans savoir" conscient - Lacan.

Il peut aussi, toujours à l'orée de votre thérapie, faire l'objet d'une discussion en cas de doute.

Il peut, enfin et donc, faire l'objet d'une décision en cours de chemin : le traitement du "local" (symptôme physique ou psychique) ayant ouvert des clairières de compréhension et d'apaisement et qui vous donnent l'envie d'agrandir ce qui vous éclaire intérieurement. : de le faire parler.

Le choix de la thérapie

Pour le traitement local : de l’arbre, il y aura l’EMDR+, ou l’hypnose, entrecoupée dans les deux cas d’une séance de psychothérapie classique pour faire le point. L’effet y est systémique, mais vous faites le choix de laisser dans l’ombre les autres « voies d’accès ».

Pour un traitement systémique et l’envie d’explorer et de mettre en lumière ces voies d’accès, ou ce qui les entrave : un passé qui ne passe pas (deuil non-fait), répétition d’échecs, ou de situations ; il y a la psychanalyse et la psychothérapie : il y a la voie de la voix, l’efficace de la parole dans le transfert.

Si tant est que la régularité soit garante de l'efficacité thérapeutique et qu'elle soit au temps ce que l'espace est à la projection (transfert) : "un abri" à l'intérieur duquel les choses travaillent toutes seules et particulièrement en psychanalyse et en hypnose.

Et si tant est que le thérapeute soit le dépositaire du dispositif thérapeutique ; précisons que la psychanalyse n’est pas deux choses :

  • une thérapie d’intellectuel : le corps s’y parle, s’y projette et s’y dénoue ;
  • un contrat à vie : on peut faire une tranche d’analyse, puis laisser en jachère, puis reprendre, etc.

La psychanalyse sera donc le choix de prédilection de ceux qui souhaitent faire coupure quant au "hic nunc" (Edgar Morin), le « tout, tout de suite » : la solution avant d'avoir fait le chemin, ou de s'être mis sur son chemin.

Hic et nunc ou injonction au résultat néolibérale : capitaliste, consumériste et de la théorie du genre.

En effet, procédant d'un paradigme acculturé (les E.U), la théorie du genre est une doxa autoritaire : "un terrorisme de la pensée" - disent Ph. Murray, Chantal Delsol et Michel Schneider - qui, concernant 2 à 3% (*) de des femmes et 4 à 5% des hommes, impose une norme hétérophobe (transitivisme paranoïaque) aux 93% autre de la population - * conférer J.Corraze, M.Diamond éd PUF.

 

Cette injonction exerce en effet une pression qui conforme le sujet au discours collectif et procède de l'acculturation : de la destruction de l'altérité anthropologique et de la complémentarité symbolique des sexes - Lacan, Michel Schneider.

Car en effet, l'acculturation promeut l'effacement ou la destruction, tant des catégorie mentales "discriminantes" (linguistique) : qui permettent de saisir et symboliser le réel, que la destruction du patrimoine matériel et spirituel (spiritus,l'esprit) de l'humanité - Hanna Arendt,  Chantal Delsol, Michel Schneider.

Et plus l'on détruit (acculturation) ce patrimoine, moins le sujet est capable de symboliser ou de métaboliser, tant autrui, que lui-même :

"la modernité réalise clôture paranoïaque" disait Lacan, à savoir : l'autre de l'autre sexe (Dolto) ou l'étranger (Kaës) supportent la figure du danger.

Ainsi pouvons-nous fermer cette parenthèse sur les effets collectifs et psychiques ou individuels de l'acculturation : "un monde sans autrui" (J.P Lebrun) ; "la fabrique des états-limites" - Ch.Melman.


Revenons à notre sujet : l'efficace de la psychanalyse.

Nous disions, en effet, la restauration d’un espace intérieur et sa mise en respiration passent par le deuil (séparation symbolique) quant à l'injonction normative et au résultat ; elles passent donc par ce que la psychanalyse nomme une "castration" :

laisser un peu de soi ou laisser un peu de sa "toute-puissance" (Freud, Lacan) pour laisser entrer dans sa vie la complémentarité et le renouvellement de soi que porte l'altérité et "se découvrir différent au détour d’un chemin" (Anne Dufourmantelle) : différent, respirant et libre de toute téléologie - déterminisme.


C’est enfin une prise en charge « holistique », bien avant l’invention du concept commercial, l'éthique ou le travail du vrai en plus, l'écueil de la responsabilité généralisée en moins.

En effet, l'alternance entre l'amour et le rejet, ou la fuite, ou la fuite de soi dans l'hyperactivité ; c'est l'amalgame du sujet et de l'objet dont le premier est l'Autre maternel ; le "mouvement de séparation-individuation" (Margaret Mahler) découlant du transfert est alors apte à produire l'apaisement, la clarté et la stabilité en soi ou dans le monde, ou dans la relation.

Ces derniers aspects recouvrant donc également des indications à la thérapie psychanalytique.

De quelques aspects de ma formation

Formation psychanalytique et de psychopathologie clinique :

     a ) DEUG psychologie Paris VIII 1998-2000

     b ) IPA : institut freudien 2002-2004

    c ) Certificat d'études 2009-2021 : Collège de psychopathologie Clinique France, Ecole des Forums de Clinique Psychanalytique Lacanien - Paris, Hôpital psychiatrique de Montfavet

 

  • ESHE, EMDR+, hypnose éricksonienne (hypnothérapeute et Maître hypnothérapeute).

 

  • Formation aux diagnostics différenciés : névrose, états-limites et psychoses - hôpital psychiatrique de Montfavet, service du Docteur Bourgeois (Dunod).

 

  • Formations aux thérapies différenciées sur la base du diagnostic.
  • Tests projectifs, dessin et squiggle appliqués à la thérapie et au diagnostic individuel et au diagnostic intergénérationnel :

    indiqué dans les états aigus, la dépression profonde, l'alexithymie, l'aphasie, ou pour les  

    enfants.

Une éthique

Une éthique : pour ne pas faire de toutes ses « voies », des voies inaccessibles, mes tarifs peuvent s’adapter aux situations difficiles (chômeur, bas salaire, retraités, enfants à charge), sans toutefois se brader ; ce, pour le respect de votre travail et du mien.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.